Terrains en pente, zones village, normes architecturales : comment chaque projet PPE s’adapte à son environnement – Swissroc

Corporate30.08.2021

Terrains en pente, zones village, normes architecturales : comment chaque projet PPE s’adapte à son environnement

Les projets Swissroc continuent de se multiplier en Romandie, où les besoins en habitation ne cessent de croître. Cependant, la question de la densification demande à repenser la ville autrement, en s’adaptant à différentes contraintes imposées par les communes, les futurs acquéreurs ou la géographie du terrain à construire. Didier Castelli, Directeur Swissroc Architecture, nous détaille les étapes clés d’une construction en PPE (Propriété Par Étage), et nous expose les différences de réalisation entre deux projets : Lutry et Gland, qui ont chacun nécessité l’expertise Swissroc afin de répondre à des problématiques particulières. 

Les étapes de la réalisation d’un projet en PPE 

Pour Swissroc Architecture, l’étude de faisabilité demandée par Swissroc Développement SA puis l’acquisition du terrain par Swissroc Investment SA sonnent le début de chaque projet PPE. “C’est à partir de ce moment que nous préparons le projet de conception avec des images virtuelles du projet”, nous explique Didier Castelli, Directeur Swissroc Architecture. Après cette étape, les équipes rédigent des descriptifs de construction qui seront soumis aux entreprises générales, qu’elles soient internes au groupe Swissroc ou externes, qui transmettront ensuite une estimation selon le standing et l’architecture souhaitée. Dans le même temps, les équipes Swissroc Architecture et le promoteur immobilier ajustent leurs choix de prestations intérieures comme les équipements électroménagers, les matériaux intérieurs. Cette étape permet de définir le standing du projet. 

“Une fois le choix de l’entreprise générale arrêté, nous commençons les plans préparatoires d’exécution : nous nous coordonnons avec les différents mandataires, ingénieurs civils, ingénieurs CVSE, géologues et autres spécialistes. S’entourer des bons professionnels est primordial, afin de construire un bâtiment stable, répondant aux normes de sécurité et d’infrastructure”. C’est après cette étape que le BIM entre en action, “nous travaillons avec Swissroc BI, afin de faire de la conception en BIM : un BIM manager s’occupe de coordonner tous les mandataires car nous souhaitons être avant-gardistes non seulement sur l’architecture mais aussi sur les processus de travail et la conception du bâtiment.” Le projet est ensuite construit grâce à la synergie des différentes parties prenantes. 

Ce procédé de conception et de réalisation est une base commune pour tous les projets Swissroc, et s’adapte selon certaines contraintes ou problématiques rencontrées.

Lutry (VD), les contraintes d’un emplacement

Le projet de Lutry, composé de deux bâtiments jumeaux, propose des trois pièces, des deux pièces et deux appartements penthouse allant de 70 à 170 m2, ayant tous une vue sur le lac et une grande terrasse. Situé sur une parcelle arborée de 5’000 m2 dans le canton de Vaud, ce projet présentait deux particularités techniques : son terrain en pente et la proximité de l’autoroute. Ce projet a donc nécessité une certaine ingéniosité de la part des équipes Swissroc Architecture. 

Afin de construire un projet dans une démarche non brutaliste, Swissroc a proposé de créer des appartements en terrasse, en cherchant à épouser la pente naturelle du terrain. Cependant, Didier Castelli nous explique qu’une problématique de taille s’est posée lors de la distribution des étages par un ascenseur : “les étages ne sont pas superposés, nous avons donc cherché à trouver un ascenseur de type funiculaire qui distribuerait les appartements dans la pente. Il fonctionne de biais et s’adapte à la particularité du terrain tout en gardant cet aspect très qualitatif que nous recherchons dans chaque réalisation Swissroc.” Pour trouver cet élément particulier nous avons fait appel à un fabricant Suisse qui propose des ascenseurs inclinés.

L’autre principal défi de Swissroc Architecture était le bruit, le projet étant situé dans un parc arborisé en contre-haut de l’autoroute : “Nous avons donc travaillé avec des spécialistes des matériaux et un acousticien dès la conception, étant donné que le permis a été déposé sous le label Minergie. Pour atténuer le bruit et garder une certaine esthétique,nous avons proposé des garde-corps pleins, remplis de terre, dans lesquels nous allons planter de la végétation. Elles vont permettre de cacher la vue sur les terrasses et d’absorber le bruit.“ Un parti pris qui contribuera à la conception d’une façade vitrée afin de permettre aux habitants de profiter de la vue. Ce souci d’équilibre visuel constitue la touche Swissroc, à l’origine de ce bâtiment contemporain, avant-gardiste, conçu avec des matériaux naturels. La construction du projet devrait débuter au premier trimestre 2022.

Gland (VD), ou comment conserver le charme d’une zone village 

Le projet est un immeuble composé de quatre volumes, proposant 14 appartements allant de 63 m2 à 144 m2, réunis par une distribution verticale extérieure couverte. Il se situe dans la commune de Gland, au cœur du canton de Vaud. Pour l’origine du concept “l’idée est de faire un bâtiment déconstruit avec quatre petits volumes pour réduire l’impact visuel par rapport à l’échelle du secteur, car nous sommes en zone village”, nous confie Didier Castelli. L’une des contraintes de ce projet était de respecter les toits pentus que l’on retrouve dans toute la zone. Afin de ne pas créer un bâtiment trop imposant visuellement, nous avons décidé de réaliser un toit propre à chacun des volumes, plutôt qu’un unique toit pour les quatre bâtiments”. Un choix de conception qui permet au projet de ressembler à quatre maisons de ville, plutôt qu’à un grand immeuble. 

L’aspect esthétique n’est pas la principale problématique à laquelle les équipes de Swissroc Architecture ont apporté une solution. Les experts ont tenu à créer un bâtiment fonctionnel, apportant un intérêt visuel au village. “Afin de ne pas simplement avoir un front de rue, le petit immeuble forme comme un U, créant une cour orientée sud sur la Rue du Bourgeaud”. Ainsi, chaque appartement possède une orientation différente : est, ouest, sud-est et sud-ouest. 

De même, les experts ont tenu à offrir un parking confortable sans sacrifier le confort et l’espace des appartements du rez, “afin de trouver la place pour la rampe de parking sans péjorer les appartement, il n’y a que trois appartements au rez-de-chaussée et non quatre, afin de libérer de la place pour les espace communs : garages à vélos, poussettes, motos et zone de jeu.”

Ici encore, les contraintes de conception ont été respectées et Swissroc a su apporter sa signature, avec l’ajout d’une cage d’escalier extérieure donnant sur la cour, visible depuis la rue. “Avec cet élément, nous avons voulu créer un bâtiment vivant de l’extérieur. L’ascenseur et l’escalier donnent sur une plateforme extérieure. Les futurs habitants devront y passer pour accéder à leurs appartements, et les passants pourront les voir circuler” nous confie Didier Castelli. L’idée d’une petite résidence vivante fait écho à la proximité et à la convivialité régnant dans le bourg s’inscrit harmonieusement dans une zone village pleine de charme. 

 

Articles en relation