Serge Dudan, Chef de Projet Développement Immobilier - Swissroc

Corporate05.12.2018

Serge Dudan, Chef de Projet Développement Immobilier

APRES DE NOMBREUSES ANNÉES D’EXPÉRIENCE DANS L’IMMOBILIER EN SUISSE ROMANDE, SERGE DUDAN SE LANCE EN 2018 DANS L’AVENTURE SWISSROC, EN TANT QUE CHEF DE PROJET DÉVELOPPEMENT IMMOBILIER.

Expert en immobilier, voilà près de 15 ans que Serge Dudan enchaîne les expériences à valeur ajoutée. Courtage, développement, pilotage de projet… Cet ancien d’HEC Lausanne, également issu de l’Institut d’Études Immobilière (IEI) et titulaire d’un CAS EPFL Expertise immobilière, jouit aujourd’hui d’une vision 360° du marché suisse romand. Également entrepreneur, il fut à la tête de sa propre société, Serge Dudan Services Immobiliers (SDSI), de 2002 à 2010. Après avoir loué ses services au géant suisse Steiner et à l’Entreprise Générale Bernasconi, il valorise aujourd’hui son expérience au sein des équipes de Swissroc Real Estate.

DU TACT, DE LA RIGUEUR ET UN MANAGEMENT DE PROXIMITÉ

“J’ai découvert l’immobilier avec le courtage. Puis un jour, le directeur de l’entreprise hollandaise Nemaco m’a offert un poste de freelance au sein de son équipe. Ensemble, nous avons contribué au développement des 48 000 m² du Terre Bonne Park à Nyon. Une révélation ! Depuis, j’ai enchaîné les projets. J’ai participé au mandat d’étude parallèle (MEP) de la Tour de l’Esplanade à Fribourg, un espace de 16 000 m², j’ai piloté la réalisation et la commercialisation du projet Harmony à Montreux et assuré  le développement d’une centaine de logements à Épalinges…”

C’est un métier stratégique, pluridisciplinaire, exigeant. Quand il y a des dizaines de millions en jeu sur la table, on n’a pas le droit à l’erreur. Il faut être en mesure d’instaurer un dialogue avec l’ensemble des intervenants impliqués, aux intérêts quelquefois divergents, les guider, les rassurer. Faire preuve d’humilité, de clarté et de transparence est déterminant pour la réussite d’un projet.

“Swissroc m’offre à nouveau ce rôle de médiateur. Sur les projets, je me présente comme  l’intermédiaire de référence, que ce soit avec mes clients, les propriétaires, les mandataires, les autorités… Un rôle qui me permet aussi de gérer des équipes. J’ai la chance de travailler avec des professionnels qui partagent la même philosophie que moi. On communique, on s’entraide, on se challenge. C’est important. C’est en sortant des sentiers battus que les idées les plus intéressantes peuvent émerger.”

ENTREPRENDRE, POUR SOI, MAIS AUSSI POUR LES AUTRES

“Aujourd’hui, j’ai la chance de pouvoir m’épanouir dans mon travail. Je me fixe des objectifs avec mes propres critères, pour la prospection de nouvelles affaires comme pour la bonne réalisation des projets.”

“ J’ai gardé l’esprit entrepreneurial façonné quand j’étais à mon compte. Cette intransigeance doublée d’une forme de pragmatisme. Au travail, comme ailleurs, il faut se responsabiliser, partir en quête de la perle rare, avec la volonté de bien faire dans l’optique de satisfaire nos clients et partenaires. Un mantra que j’applique au quotidien, car en dehors de mes heures de travail, je m’engage aussi en politique, en tant que président du Groupe hors Parti d’Épalinges (GHP) et membre du Conseil communal. S’engager, c’est transmettre de l’énergie, mais c’est également en recevoir en retour.”

Une philosophie qui explique également son investissement comme expert aux examens. En effet, depuis 2014, il est membre de la Commission suisse des examens de l’économie immobilière (CSEEI) pour les diplômes de promoteurs et de courtiers délivrés par l’USPI, le SVIT et l’USECE. Une manière également pour lui de se mettre constamment à niveau et de tout connaître des dernières tendances du milieu.

POURQUOI SWISSROC

“Dès mon premier jour,  j’ai tout de suite pu, rien qu’en traversant l’open space, me faire une idée des qualités, à la fois humaines et techniques de l’entreprise. Il y a un réel dynamisme au sein des équipes. La confiance qui est placée en chacun des collaborateurs est extrêmement valorisante.

Actuellement, je pilote un projet de plan de quartier important dans le canton de Vaud qui devrait se concrétiser d’ici deux à trois ans. La structure de Swissroc évolue et, parallèlement, nous donne les moyens de nous positionner sur des projets qui ont de plus en plus de poids. Je pressens une forte croissance des affaires. Nous sommes loin d’avoir exploité tout le potentiel de l’entreprise. On a tout pour réussir.”

 

Articles en relation