Jérôme Vicin, Chef de Projet : « AU CŒUR D’UNE MAISON, IL Y A L’HUMAIN ET DES RACINES EMPREINTES D’HISTOIRE. » - Swissroc

Corporate12.02.2018

Jérôme Vicin, Chef de Projet : « AU CŒUR D’UNE MAISON, IL Y A L’HUMAIN ET DES RACINES EMPREINTES D’HISTOIRE. »

C’est au Mexique que Jérôme Vicin, architecte, fait ses premiers pas sur les chantiers de construction. Il y mène de front la gestion de projets d’envergure : aéroport, bibliothèque, université et pas moins de sept casinos en six ans, de Puerto Vallarta à Ciudad Juarez. Aujourd’hui, Jérôme est chef de projet chez Swissroc. De retour en Europe, plus rien n’arrête ce mordu de construction.

 ETHNOLOGUE

« Enfant, je souhaitais être charpentier, mais je me suis finalement orienté vers l’architecture, ce qui ne m’a pas empêché de conserver cet amour pour le bois et les matières premières. À 18 ans, je m’inscris au sein d’une école dont je ressors diplômé en 2005 et je m’empresse aussitôt de prendre un billet pour le Mexique, où j’avais déjà eu la chance de me rendre lors d’un échange universitaire à l’Université publique d’Architecture et de Design de Guadalajara (CUAAD). Passionné, j’en avais profité à l’époque pour rédiger ma thèse de master sur les différents types d’architectures dédiés aux groupes indigènes. On a tendance à négliger le côté ‘‘ethnologue’’ du métier, mais ce sont avant tout des lieux de vie que l’on construit. »

« AU CŒUR D’UNE MAISON, IL Y A L’HUMAIN ET DES RACINES EMPREINTES D’HISTOIRE. »


CASINO

« Au Mexique, je rejoins un temps l’agence Raul Jimenez, où j’exerce comme dessinateur, avant d’atterrir chez David Fuentes Arquitectos. J’ai supervisé un bon nombre de projets : un aéroport, une bibliothèque, une université et des installations techniques comme un campement pour ingénieurs hydrauliques. Je me suis ensuite spécialisé dans la construction et la rénovation de casino, en rejoignant la société espagnole Degestec. En six ans, j’ai été amené à gérer des chantiers immenses, certains des casinos dont j’avais la responsabilité dépassant les 1 500m². »

« Ce que j’ai hérité de mes années au Mexique ? Un sens surprenant de la débrouille. Les conditions ne sont pas aussi optimales qu’en Suisse, il faut sans cesse penser pragmatique, être ingénieux, à l’affut d’une solution innovante. J’ai des ressources. »

TIMING 

« J’ai dû livrer un chantier en urgence à Puerto Vallarta. Le casino faisait plus de 1 800m², ils exigeaient une livraison dans les cinq mois. J’avais un timing – très – serré, un personnel restreint, mais j’y suis parvenu. Le jour de l’inauguration, les associés étaient aux anges, non seulement j’étais en avance sur le planning espéré, mais grâce à moi, ils ont en plus économisé un mois de loyer. »

MODERNITÉ

« Swissroc, c’est avant tout une entreprise super dynamique, tournée vers les nouvelles technologies, dans l’air du temps.  Revenir en Europe et intégrer Swissroc, c’était saisir cette opportunité d’en apprendre tous les jours davantage et entrer dans la modernité, dans une nouvelle ère de la construction. »

MOTTO

« La suprême récompense du travail n’est pas ce qu’il vous permet de gagner, mais ce qu’il vous permet de devenir. » John Ruskin

Articles en relation