De collaborateur à intrapreneur : la gestion du capital humain chez Swissroc

Corporate28.11.2018

De collaborateur à intrapreneur : la gestion du capital humain chez Swissroc

« Chaque jour est un nouveau challenge et une opportunité de créer de la valeur, ensemble » Thang Nguyen, Cofondateur de Swissroc & Directeur Finance et Stratégie.

Que se cache-t-il derrière la performance de Swissroc ? Son chiffre d’affaires, la satisfaction de ses clients, chaque contrat signé ? Pour Thang Nguyen, directeur Finance et Stratégie, tout réside dans la force et l’implication des collaborateurs. Une dimension humaine que cultive savamment l’entreprise depuis sa création en 2013.

Malgré son jeune âge, Swissroc a réussi à se faire une place sur le marché genevois. A la fois active dans le pilotage de projets, la construction et les transactions immobilières, la société s’illustre par son service 360° garantissant une synergie entre les différents métiers de l’immobilier. Portée par le charisme et l’énergie de ses quatre associés, Thang Nguyen, Cyril de Bavier, Xavier Canonica et Ted Schneider, elle enregistre une croissance à trois chiffres. Si l’entreprise jeune et innovante porte la valeur du travail comme étendard, sa force réside surtout dans sa capacité à recruter des talents et à les fédérer autour d’une culture d’entreprise où la collaboration est une valeur à part entière. « La gestion du capital humain est devenue un vrai enjeu de performance », explique Thang Nguyen. Le Directeur Finance et Stratégie du groupe, ex-trader, a également une carrière de chasseur de têtes à son actif. Un parcours atypique qui le rend tout particulièrement sensible aux problématiques actuelles des ressources humaines. 

Le grand défi des ressources humaines

Pendant longtemps considéré comme une simple variable d’ajustement, l’humain devient un axe de stratégie à part entière. Pour Thang Nguyen, cette transformation est d’abord une réponse aux évolutions du marché du travail actuel :

« Dans un contexte économique difficile, marqué par la digitalisation, les dirigeants et managers ont tendance à se focaliser sur la performance de l’entreprise en oubliant l’aspect humain. Les décisions sont orientées business au détriment du bien-être et de l’épanouissement des collaborateurs. Or l’évolution de la société, via les révolutions technologique et numérique, fait naître de nouvelles attentes et perspectives de développement personnel. Sans compter l’arrivée sur le marché d’une nouvelle génération de collaborateurs de plus en plus exigeants et bousculant les codes ».

Pour le chef d’entreprise, le modèle de management classique apparaît désormais comme dépassé : limites d’efficacité des démarches top down, performance court terme de l’entreprise, aggravation des facteurs de stress et de tensions, érosion de l’engagement et de la confiance, etc. Pour y remédier, l’entreprise doit avant tout donner du sens au travail: « Le management d’aujourd’hui doit ouvrir des espaces de liberté à ses collaborateurs ». Pour qu’ils soient efficaces, encore faut-il que ces derniers puissent s’en emparer pour valoriser leurs compétences et leur talent. Combien d’entreprises décrètent responsabiliser leurs équipes, mais au final, continuent de contrôler étroitement les tâches de chacun.

Swissroc : l’humain avant tout

Ces enjeux Swissroc les a bien compris. En 2017, l’entreprise genevoise a triplé ses effectifs pour atteindre aujourd’hui plus de 80 collaborateurs. Qu’importe, la méthode de management est restée la même. Epaulé par ses équipes, Thang Nguyen accorde un soin particulier au bien-être de ses employés. Une volonté visible au premier coup d’œil, lorsque l’on pousse les portes de l’entreprise. Mur végétalisé, moto de collection, bar américain, billard, mobilier ancien, la décoration vintage et novatrice marque le ton. Une ambiance décontractée et ludique qui participe directement à la création d’une culture d’entreprise forte à laquelle tous peuvent s’identifier.

Tout a été pensé pour que les collaborateurs travaillent dans les meilleures conditions possibles. Même leur alimentation est soignée. 

« Nous avons opté pour le concept de frigo Felfel qui nous permet d’offrir une alimentation saine et variée. Comme disait Richard Branson : Prenez soin de vos employés, ils prendront soin de votre entreprise ! ». Des sorties sont également régulièrement organisées afin de renforcer la cohésion du groupe.

Si une hiérarchie existe belle et bien, Swissroc travaille à mettre en lumière toutes les énergies individuelles. Les collaborateurs bénéficient de nombreux espaces de prise de parole et d’une grande liberté dans l’organisation de leur travail.  « Nous avons une pleine confiance en nos collaborateurs. Chacun est ainsi libre de prendre des initiatives, de choisir ses horaires et ses méthodes de travail pour atteindre ses objectifs ». Un management ouvert et bienveillant qui, outre le fait qu’il permet de concilier plus aisément vie privée et vie professionnelle, permet à chacun de s’épanouir et de valoriser pleinement son potentiel dans l’entreprise.

« Il y a trois ans, nous avons recruté François Favre, économiste de la construction. Son sérieux et son engagement lui ont permis de gravir rapidement les échelons. Aujourd’hui, il est devenu le bras droit de mon associé Xavier Canonica et a accédé au poste de Directeur Adjoint Construction ».

François Favre, Directeur Adjoint Construction

Les exemples de ce type sont nombreux au sein de Swissroc. Il faut dire que l’entreprise genevoise a su s’entourer des meilleurs profils, « des personnes partageant nos valeurs : intégrité, détermination, passion, goût de l’excellence », précise Thang Nguyen qui s’investit personnellement dans le recrutement du personnel.

Innover par ses talents

« Notre croissance, nous la devons à la floraison de nos talents », explique Thang Nguyen. Chez Swissroc, les collaborateurs ne sont pas considérés comme de simples employés mais comme de véritables vecteurs de performance. Des « intrapreneurs », comme le cofondateur de l’entreprise aime à les appeler, caractérisés par leur goût d’entreprendre et leur volonté de s’investir pour l’entreprise. « Miser sur la confiance et l’autonomie, c’est donner aux employés la satisfaction et la reconnaissance nécessaires pour leur donner envie d’aller plus loin dans l’entreprise en participant à l’accompagnement du changement ».

Cette conviction s’est traduite par l’implication à grande échelle des collaborateurs dans les décisions stratégiques de l’entreprise à travers la mise en place d’outils et de procédures favorisant la collaboration. Un management 3.0 à l’origine d’une véritable intelligence collective vecteur d’innovation. « Il y a de bien meilleures idées dans plusieurs têtes que dans une seule ».

Outre les traditionnels meetings, permettant les échanges et le développement de synergies bénéfiques à chaque projet, Thang Nguyen a encouragé l’instauration de solutions digitales performantes, aussi bien au niveau de la communication que de la gestion de projet. « Je pense que la technologie couplée à la compétence humaine représente un excellent levier de développement des compétences ». Parmi celles-ci, le BIM ou Building Information Modeling, devenu un des fers de lance de l’entreprise.

« Non seulement nous nous sommes positionnés en tant que précurseurs sur le marché romand, mais depuis que l’on a intégré le BIM dans nos bureaux, tous nos employés s’inscrivent dans une démarche collective. Ils sont tournés vers l’innovation, vers l’avenir. Un nouvel état d’esprit en phase avec les attentes d’un marché hautement concurrentiel, où il faut être réactif, capable d’anticipation et toujours à l’affût des dernières tendances ».

Un pari gagnant pour l’entreprise qui continue son ascension avec l’ouverture en janvier 2018, en Pologne, de Swissroc Building Intelligence, département dédié au BIM (Building Information Modeling). Une initiative de Julien Fersing, BIM Manager chez Swissroc, qui a conduit la transition numérique de l’entreprise et qui gère aujourd’hui une équipe d’une vingtaine de collaborateurs. Une opportunité de croissance pour le groupe qui entend bien se positionner comme le leader incontesté en matière de digitalisation dans le secteur de l’immobilier en Suisse. Une aventure des plus excitantes pour Thang Nguyen, qu’il entend mener main dans la main avec toutes ses équipes.

Articles en relation