« Il faut faire preuve d’audace. Les meilleures opportunités ne s’attendent pas, elles se gagnent » – Swissroc

Corporate05.12.2017

« Il faut faire preuve d’audace. Les meilleures opportunités ne s’attendent pas, elles se gagnent »

CYRIL DE BAVIER

COFONDATEUR DE SWISSROC

& DIRECTEUR TRANSACTIONS

 

À seulement 27 ans, Cyril de Bavier, Genevois proactif, est déjà à la tête de plusieurs entreprises. Aujourd’hui, Directeur Transactions au sein de sa société, Swissroc, dont il est le cofondateur, il guette avec impatience son prochain défi. Portrait d’un serial-entrepreneur.

LE GOÛT D’ENTREPRENDRE

Diplômé d’HEC Lausanne et de la prestigieuse London School of Economics (LSE), Cyril de Bavier devient rapidement un acteur à part entière du campus lausannois. « Mon parcours a très vite été marqué par un esprit entrepreneurial. » Membre, puis coprésident, du Conseil des Étudiants, il se voit rapidement prendre la tête d’une équipe de douze personnes. « Nous fonctionnions comme une véritable petite entreprise. » Il participe, entre autres, à l’organisation de conférences et reçoit Jean Todt, Président de la Fédération de l’Automobile (FIA). À ses heures, alors qu’il planche déjà sur ses premiers projets de start-up, il assiste également l’entrepreneur et speaker Laurent Haug, mentor et futur ami, fondateur des conférences Lift et de 200ideas.

Hyperactif, doué d’un esprit de compétition affûté, Cyril de Bavier, pourtant toujours aux études, se lance dans la vie active. «Pendant mon cursus, je multiplie les stages au sein de grandes entreprises du secteur de la finance. » Morgan Stanley, à Londres, MKS Pamp, Trafigura et SYZ Asset Management, à Genève, des références dans leurs industries respectives. Mais son instinct entrepreneurial finira par reprendre ses droits.  « J’y ai énormément appris, j’ai pu comprendre le fonctionnement de ces différentes structures, j’y ai rencontré des personnes fantastiques… Des expériences incroyables, mais je n’y ai pas trouvé ma voie. »  

Alors stagiaire au sein du groupe MKS Pamp, il fonde en parallèle sa première start-up, « Fans Nation », une application qui connecte les fans de football à leur club de coeur. Thang Nguyen, son collègue au sein de la société de trading, le conseille. «Nous travaillions ensemble en horaire de nuit, au sein de la “dealing room”, il m’a beaucoup appris de ses expériences passées. Des liens se sont rapidement tissés entre nous. Je ne le savais pas, mais Thang avait déjà cette envie profonde de se lancer sur le marché de l’immobilier genevois à travers une nouvelle structure. » C’est le déclic. Quelques mois plus tard, ils fondent ensemble Swissroc Real Estate. L’aventure commence.

UN SENS AIGUISÉ DES AFFAIRES ET DU MARCHÉ

Cyril de Bavier a du flair. En tant que Directeur Transactions, il traque les meilleures opportunités. « Il faut faire preuve d’audace. Les meilleures opportunités ne s’attendent pas, elles se gagnent. » Non seulement réactif grâce à son réseau de premier ordre qui lui permet d’anticiper les meilleurs investissements immobiliers, il veille toujours à faire de l’intérêt de ses clients sa priorité. « Définir quelles sont les meilleures opportunités, c’est une chose, les soumettre aux clients appropriés en est une autre. » Une proximité et un relationnel encouragé par l’approche 360° promue par Swissroc. À la fois active dans le pilotage de projet, la construction et les transactions immobilières, la société garantit une synergie entre les différents métiers de l’immobilier qui vient faciliter l’échange et les transactions.

Mais son sens des affaires ne se limite pas aux activités de Swissroc. Avec « toujours mieux, toujours plus » pour credo, Cyril de Bavier, déjà actionnaire d’un restaurant branché au coeur du quartier des Eaux-vives, s’apprête à lancer sa plateforme d’e-commerce et à ouvrir La Esquina, un concept de take-away dédié à la healthy food.  De projet en projet, ce fou de l’optimisation ne vit que pour le challenge: « j’aime défier le statu quo. » Cyril de Bavier voit dans cette vocation d’entrepreneur un enrichissement de tous les jours. « Je suis très épanoui dans cette vie où l’échange et les rencontres rythment notre quotidien. Je suis un éternel optimiste.  Être entrepreneur, ce n’est pas uniquement avoir des idées, c’est les concrétiser. Il faut prendre des risques, il faut y croire. Tout est possible.»

LE CHOIX D’UNE CULTURE D’ENTREPRISE FORTE

Épaulé par ses équipes, Cyril de Bavier veille au déploiement d’une culture d’entreprise, d’une identité profonde, au sein de ses bureaux. Une culture d’entreprise qui passe nécessairement par un environnement de travail humain et chaleureux. « Le sentiment d’appartenance est essentiel. C’est un formidable moteur de développement aussi bien pour l’entreprise que pour nos collaborateurs. Un socle solide qui nous permet d’évoluer et de progresser ensemble. » Ses valeurs ? « Le respect, l’intégrité, la transparence, le travail et l’excellence. C’est fondamental.  On souhaite offrir un service irréprochable pour une satisfaction client totale. Chaque membre de nos équipes doit donner le meilleur de lui-même, se surpasser. » Mû par l’accomplissement et la création de valeur, Cyril de Bavier, voit en l’apprentissage par le partage d’expérience une clef pour l’épanouissement professionnel de tout un chacun. « Ma plus grande force est d’avoir su bien m’entourer, de m’être associé à des personnes formidables. J’ai la chance aujourd’hui d’exercer, auprès de personnes loyales et compétentes, un métier qui me rend heureux. » ▩

Articles en relation